Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
MARCHE NORDIQUE 59

LE TERRAIN IDEAL

, 17:32pm

Publié par Marche Nordique 59

Comme je vous l'ai dit précédemment, je considère que le choix du terrain sur lequel je marche nordique est essentiel.

Je pars du principe de ne pas marcher sur les routes bitumées. Je sais, ce n'est pas facile de tracer un parcours sans passer sur de l'asphalte mais je limite ces passages à 15 % sur la totalité du circuit. Je préfère revenir sur le  chemin effectué à l'aller que d'emprunter une route. Je ne tolère les passages routiers que pour les liaisons entre deux chemins.

Il m'arrive de lire des articles (papiers ou électroniques) indiquant que la MN peut se pratiquer en ville, voire en centre ville. Bon courage à ceux qui essaient mais ce n'est pas pour moi ! Je préfère délocaliser ma sortie à la campagne ou dans un grand parc urbain en périphérie d'une métropole. Le covoiturage et les transports en commun permettent de limiter notre empreinte carbone.

A la monotonie des routes, je préfère un sentier qui me plonge en pleine nature, au milieu d'espaces aménagés ou sauvages. Habitué à encadrer un groupe de randonneurs, je connais bien la campagne environnante de la région lilloise. En courant ou en marchant, j'ai déjà emprunté et découvert de nombreux sentiers. Cette connaissance approfondie de la zone me facilite grandement le travail lors du tracé de mes circuits sur l'ordinateur.

Toutefois, il faut savoir que la Marche Nordique (MN) n'a rien à voir avec la randonnée. Pour celle-ci, les chemins agricoles, déformés, raides ou/et  escarpés ne posent pas de problème pour progresser. Le terrain choisi pour une MN ne peut pas être de ce type. En Marche Nordique, nos pieds doivent évoluer sur un sol relativement uniforme pour leurs assurer une bonne stabilité. Nous marchons plus vite avec de plus grandes enjambées. En période hivernale, j'évite certains passages qui s'avèrent inondés ou boueux.

Quand je repars dans mon village natal, situé dans le nord du département de l'Aisne, je retrouve avec émotion et beaucoup de joies les sentiers forestiers de mon enfance. Là où je jouais avec mes frères et copains, je repasse bâtons en main. Plongé en pleine forêt, je vis, je revis, je rajeunis !

L'été dernier,  j'ai découvert la MN sur une plage à marée basse. Accompagné de trois amies de mon groupe du lundi (club de gymnastique de ma commune), nous sommes partis marcher sur la plage entre Le Touquet et Stella Plage. Pour nous quatre, la MN sur le sable c'était une première. A l'aller, marcher sur du sable durci par la marée basse nous a procuré de nouvelles sensations même si au retour, parfois coincés par la marée montante, nos pas dans du sable fin étaient moins aisés et beaucoup plus fatigants.

Forêts et plages sont aussi de superbes terrains propices à la pratique de la Marche Nordique.

Je viens de vous exposer un avis personnel sur le choix d'un terrain idéal. Celui-ci n'est pas forcément le vôtre. Je sais que tout le monde ne dispose pas forcément de sentiers et de zones bien aménagés comme dans le département du Nord. A chacun son terrain, l'essentiel étant  que le sportif y trouve son compte et son plaisir de marcher nordique.

Pascal