Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
MARCHE NORDIQUE 59

LES BATONS

, 17:31pm

Publié par Marche Nordique 59

Sans les bâtons, la Marche Nordique (MN) n'existe pas. Pour marcher nordique, le premier investissement consiste à acheter une paire de bâtons spéciaux et conçus pour la marche nordique. L'utilisation de bâtons de randonnée ou de trail est à proscrire : bien souvent, ils sont fabriqués en aluminium et sont télescopiques.

L'offre actuelle sur le marché s'étoffe de jour en jour. Plusieurs fabricants se partagent (disputent) ce nouveau marché. Prochainement, j'aborderai le sujet en enrichissant cet article par le biais de tests, de conseils et de choix personnels. Dans l'immédiat, je vous communique quelques généralités et principes sur les batons afin de vous faire une première idée de ce matériel. Les batons sont fabriqués à l'aide d'un mélange composite de carbone et de fibre de verre. L'aluminium génère des problèmes de vibrations néfastes au corps.

Je vous conseille de ne pas investir dans une paire de batons dont la présence de carbone est inférieure à 60 %. Le carbone présente de nombreux avantages : - solide et résistant, - poids léger, - longévité à la l'épreuve de toutes les conditions météorologiques, - souple...etc... Par contre, le carbone présente un inconvénient : plus le taux de carbone est élevé dans la fabrication du mélange composite, plus le prix des bâtons est élevé. Le prix des bâtons avec du carbone subit une inflation : entre l'achat de ma première paire de bâtons 100 % carbone en taille 120 et la seconde en taille 125, six mois plus tard, j'ai payé 10 % supplémentaire pour exactement le même modèle.

Un rappel important quant au carbone : il a une très bonne conductibilité électrique. Par temps d'orage, ça peut devenir dangereux. Pensez aux pêcheurs équipées de cannes en carbone qui deviennent dangereuses par orage ou sous des lignes électriques.

Bien qu'il existe des bâtons télescopiques pour la MN, je privilégie les bâtons monobrins plus souples et plus résistants. Cependant, il faut admettre que les bâtons télescopiques sont pratiques lorsque l'on propose des séances d'initiation aux adhérents de son club ou lors des journées découvertes grand public. Ils permettent d'ajuster la taille pour chaque marcheur.

Puisque je vous parle de la taille du bâton, il faut savoir que celle-ci est primordiale et qu'elle conditionne une bonne pratique de la MN. On lit souvent qu'il faut multiplier la taille du marcheur par un coefficient de 0,7. Pour exemple, je mesure 1,78 m, mes bâtons doivent mesurer 1,24 m. Cependant, les fabricants ne proposent que des tailles allant de 5 cm en 5 cm. Leur gamme de taille commence à 100 cm pour aller jusqu'à 130 cm voire 135 cm pour certains. Si votre calcul (votre taille en cm X 0.7) donne un chiffre intermédiaire, on vous conseille de choisir la taille immédiatement inférieure pour débuter. Ma multiplication produit 117 cm, je choisis une paire de bâtons de 115 cm. Sauf, que cette logique fiable pour un débutant, s'avère très vite obsolète pour un marcheur confirmé. On ne peut pas se permettre d'investir entre 60 et 100 euros dans une paire de bâtons pour en changer six mois plus tard. Je vous dis cela parce que j'ai commis cette erreur : mon calcul m'annonçait 124 cm, j'ai investi dans des bâtons de 120 cm. Au début, je n'ai rien remarqué, cette taille me convenait parfaitement. Lors de ma formation d'animateur, un instructeur m'a prêté ses bâtons de 125 cm pendant quelques exercices ce qui m'a permis de détecter tout de suite une meilleure propulsion vers l'avant avec des bâtons de taille supérieure. Résultat : 5 jours après, j'investissais dans une seconde paire de bâtons de 125 cm. Dans mon cas précis, rien de grave puisque j'ai toujours une paire de bâtons de secours dans le coffre de la voiture que je prête régulièrement lors de mes séances d'initiation. Il existe aussi un moyen pour vérifier si vos bâtons sont adaptés à votre morphologie : mettez un bâton dans une main, placez le debout devant vous, coller votre bras le long de votre corps et vérifier que votre avant-bras est horizontal par rapport au sol. En fait, votre coude doit former un angle de 90°.

Chaque bâton est pourvu d'une dragonne ou d'un gantelet qui permet d’exercer une poussée avec le bras arrière et d'ouvrir la main avant de ramener le bâton vers soi. Le gantelet a l’avantage d'épouser la main, de s’ajuster avec une bande velcro, d'exister en différentes tailles et de s'enlever selon les fabricants. Un gantelet bien serré permet de lâcher, en toute sécurité, le bâton vers l'arrière mais si vous le serrez trop, vous risquez d'entraver une bonne circulation du sang dans la main.

Pour faciliter l'accrochage sur terrain meuble, une pointe en tungstène ou une pointe en métal se trouve à l'extrémité du bâton. Lors des passages sur le bitume ou une autre surface dure, il suffit de placer des embouts ou patins en caoutchouc sur les pointes afin de les protéger. Concernant cette partie du bâton, souvenez-vous que cette pointe peut s'avérer très dangereuse pour le marcheur situé juste derrière vous. En groupe, préservez un espace de 2 à 3 mètres entre chaque marcheur.

Il ne vous reste plus qu'à trouver la bonne paire de bâtons en fonction de votre taille, de votre budget et de l'utilisation que vous allez en faire. Écoutez les conseils de vos animateurs, ils se tiennent informés des nouveautés et des évolutions du matériel et documentez-vous avant d'investir.

Pascal

Bâton monobrin 100 % carbone équipée une double pointe et un gantelet ajsutable et amovible (marque Guidetti)

Bâton monobrin 100 % carbone équipée une double pointe et un gantelet ajsutable et amovible (marque Guidetti)

Bâton ajustable en deux brins avec une pointe en métal et un gantelet ajustable et amovible (marque Guidetti)

Bâton ajustable en deux brins avec une pointe en métal et un gantelet ajustable et amovible (marque Guidetti)

Gros plan sur la forme de la double pointe (à gauche) ou de la simple pointe en métal (à droite)Gros plan sur la forme de la double pointe (à gauche) ou de la simple pointe en métal (à droite)

Gros plan sur la forme de la double pointe (à gauche) ou de la simple pointe en métal (à droite)

Un gantelet détachable et ajustable et un patin en caoutchouc pour protéger la pointe sur le bitume (marque Guidetti)Un gantelet détachable et ajustable et un patin en caoutchouc pour protéger la pointe sur le bitume (marque Guidetti)Un gantelet détachable et ajustable et un patin en caoutchouc pour protéger la pointe sur le bitume (marque Guidetti)

Un gantelet détachable et ajustable et un patin en caoutchouc pour protéger la pointe sur le bitume (marque Guidetti)